Au Vatican, les victimes de pédophilie réclament la tolérance zéro

Publié samedi, 23 février 2019 ‐ Liberation.fr

Sur une pancarte, brandie par un «survivant» cette inscription en anglais «The miracle : Believe the Vatican» («Le miracle, c’est de croire le Vatican»). À elle seule, la formule résume l’état d’esprit des activistes et victimes, réunis à Rome samedi pour la Marche de la tolérance zéro pendant que se tient au Vatican un sommet mondial pour tenter de résoudre la crise des abus sexuels.
«La tolérance zéro, c’est le renvoi systématique de tous les abuseurs et des évêques qui ont couvert les affaires de pédophilie», explique à Libération, l’Américaine Denise Buchanan, violée enfant par un prêtre. À l’appel de l’ONG internationale ECA (Ending Clergy Abuse), la Piazza del Popolo à Rome est, en fin de matinée, le point de rendez-vous de plus de deux cents activistes et anciennes victimes des prêtres pédophiles, venus de la planète entière.
Un sommet à huis clos
«Le Vatican doit en terminer avec ses protocoles secrets qui ont permis de protéger les prédateurs», soutient un ancien prêtre mexicain, Alberto Athié. L’Équatorienne Sarah Oviedo lit, elle, solennellement l’appel lancé par ECA. L’ONG réclame que le Vatican respecte la convention internationale des Droits de l’enfant qu’il a ratifiée dans les années 90. Le comité de L’ONU des droits de l’enfant, un temps présidé par Sarah Oviedo, avait tancé, en 2014, le Vatican, estimant qu’il ne respectait la convention. L’Église catholique avait été sommée de communiquer à l’ONU la liste des prêtres pédo-criminels. «Le Saint-Siège a promis, en 2016, qu’il transmettrait un rapport. Mais cela n’a toujours pas été suivi d’effet», précise, à Libération, Sarah Oviedo.
À Rome, ECA propose aussi la mise en place d’une commission tripartite afin de résoudre la crise des abus sexuels dans l’Église. Elle réunirait l’institution catholique, les associations de victimes et des représentants de la société civile. Les «survivants» redoutent que l’Église ait toujours la tentation de régler les cas d’abus sexuels, en les cachant ou les minimisant. Tirée de leur expérience, les associations estiment avoir une expertise à partager.
Pendant leur sommet à huis clos au Vatican qui s’achève dimanche, les 200 évêques et cardinaux ont écouté, chaque jour, des témoignages de victimes ; ce qui, d’après ce qui a été officiellement relaté en conférence de presse, les a bouleversés. Quoi qu’il en soit, ils n’ont pas reçu, en tant que telles, les associations.
Des archives détruites
Ce samedi, le cardinal Reinhardt Marx a créé la sensation, en reconnaissant publiquement, au cours du sommet, qu’en Allemagne, des «archives avaient été détruites», concernant des cas d’abus sexuels. «L’Allemagne n’est pas un cas isolé», a-t-il ajouté, un peu plus tard, lors d’une conférence de presse, refusant toutefois de dire si c’était le cas au Vatican.
Le cardinal Marx, proche du pape, s’est prononcé pour une meilleure transparence dans la gestion des affaires de pédophilie. Il souhaite, comme beaucoup de membres de la garde rapprochée de François, une évolution du secret pontifical qui impose le silence dans les procédures internes à l’Église.
C’est l’une des réformes qui devrait être prochainement lancées pour résoudre la crise des abus sexuels. Depuis longtemps, les victimes demandent que leur soient communiquées les informations dont dispose l’Église au sujet des prédateurs.
L’autre piste de travail qui a émergé pendant les travaux au Vatican serait la mise en place d’une structure nationale au sein de l’Église pour gérer les affaires d’abus sexuels. Actuellement, ce sont les diocèses localement qui en ont la charge ce qui crée le risque que les affaires soient étouffées.
«Assez de l’omerta au Vatican»
Guidé par une dizaine de policiers en civil, le cortège de la Marche pour la tolérance zéro a traversé une partie du centre historique de Rome. «Plus d’abus» et «Justice maintenant», clamaient en espagnol et en anglais, les marcheurs.
Très symboliquement, une délégation de victimes de l’institut catholique Provolo de Vérone, une institution pour les mal entendants où plusieurs dizaines d’enfants auraient été abusés des années 50 à 80, fermait la marche. C’est l’un des scandales les plus retentissants de pédophilie en Italie. «Assez de l’omerta au Vatican», «Dehors les prêtres pédophiles de l’institut Provolo», avaient inscrits sur des mitres en carton, les «survivants»
Contrairement à ce que les organisateurs avaient prévu, la Marche pour la tolérance zéro n’a pas pu accéder à la place Saint-Pierre. Pour s’y rendre, les manifestants étaient priés d’abandonner banderoles et pancartes. Activiste suisse et ancienne victime, Jean-Marie Fürbringer s’interroge : «Le Vatican nous considère-t-il comme des touristes ?»

Tag: #Planète

Autres articles publiés par Liberation.fr

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

Spécialiste du monde arabe et professeur associé à l’Ecole des affaires internationales de Sciences-Po, Stéphane Lacroix ne croit pas que la mort de l'ancien président égyptien Mohamed Morsi lundi, alors qu'il comparaissait devant un tribunal,...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

L’actu Chômage. Le gouvernement a présenté une vaste réforme de l’assurance chômage, durcissant les règles d’indemnisation, renforçant l’accompagnement des chômeurs et frappant au...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

Pas mal, mais peut mieux faire. Voici en substance ce que pense la Commission européenne des projets de plans des Etats membres visant à mettre en œuvre l’accord de Paris et les objectifs de l’UE en matière d’énergie et de climat à...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

Question posée le 17/06/2019 Bonjour, Une communication à partir du mois de juillet, et «probablement à une régularité mensuelle». Comme CheckNews l’expliquait ce week-end, le nombre de soutiens à la proposition de loi visant...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

Le golfe Persique passe sans cesse du brûlant au tiède. Alors que les Etats-Unis accusent l’Iran d’être derrière les attaques contre deux pétroliers perpétrées jeudi en mer d'Oman, Téhéran a annoncé lundi que son stock d’uranium...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

Scruter le travail des policiers et gendarmes nordistes pour mieux défendre le droit de manifester. C’est la mission que se donne l’Observatoire lillois des pratiques policières (l’OPP), lancé ce mardi. A Lille, des universitaires, des avocats,...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

Spécialiste du monde arabe et professeur associé à l’Ecole des affaires internationales de Sciences-Po, Stéphane Lacroix ne croit pas que la mort de l'ancien président égyptien Mohamed Morsi lundi, alors qu'il comparaissait devant un tribunal,...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

Qu’il semble loin le temps où les hommes ne s’intéressaient guère à la mode. Les métrosexuels des années 1990-2000 sont désormais noyés dans la masse. Les propositions des créateurs de mode masculine en témoignent : toujours plus variées, ...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

«Selon l’état actuel des investigations, il y a suffisamment d’éléments pour parler d’un arrière-plan d’extrême droite.» Le parquet fédéral, compétent en matière d’antiterrorisme, n’exclut pas que l’assassinat de Walter ...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

Sus au chômage, ou sus aux chômeurs ? Le paquet de mesures présentées mardi par le gouvernement Philippe pour améliorer le marché de l’emploi débouche naturellement sur cette question. La macronie en attend une diminution du nombre de...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

C’est le paradoxe du jour. Alors que le collectif inter-urgences vient de voter la poursuite du mouvement de grèves dans les hôpitaux, c’est l’embellie du côté de la médecine de ville. Ce jeudi seront en effet officiellement signés, par trois ...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

Miroir, mon beau miroir, dis-moi quelle est la ville la plus attractive du monde ? Eh bien, c’est presque Paris, répondit le miroir, en l’espèce le Global Cities Investment Monitor, baromètre du cabinet d'audit KPMG, qui mesure tous les ans...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

Le sociologue Hendrik Puls, dont la thèse en criminologie porte sur les «loups solitaires en matière de terrorisme d’extrême droite», est membre de la fondation Hans-Böckler. Il participe à l’un de ces groupes de recherche sur...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

«Les éléments que détient la justice aujourd’hui prouvent l’implication personnelle de l’ancien président Boni Yayi dans les événements des 1er et 2 mai 2019» : en quelques mots, le procureur de tribunal de première instance de...

Publié mardi, 18 juin 2019 ‐ Liberation.fr

A quoi mesure-t-on le succès d’une grève ? D’ordinaire, autour du siège de Radio France, face à l’entrée principale et en haut de l’escalier menant à la porte B, l’accès arrière, on trouve toujours en pleine journée des salariés en ...