Au Vatican, les victimes de pédophilie réclament la tolérance zéro

Publié samedi, 23 février 2019 ‐ Liberation.fr

Sur une pancarte, brandie par un «survivant» cette inscription en anglais «The miracle : Believe the Vatican» («Le miracle, c’est de croire le Vatican»). À elle seule, la formule résume l’état d’esprit des activistes et victimes, réunis à Rome samedi pour la Marche de la tolérance zéro pendant que se tient au Vatican un sommet mondial pour tenter de résoudre la crise des abus sexuels.
«La tolérance zéro, c’est le renvoi systématique de tous les abuseurs et des évêques qui ont couvert les affaires de pédophilie», explique à Libération, l’Américaine Denise Buchanan, violée enfant par un prêtre. À l’appel de l’ONG internationale ECA (Ending Clergy Abuse), la Piazza del Popolo à Rome est, en fin de matinée, le point de rendez-vous de plus de deux cents activistes et anciennes victimes des prêtres pédophiles, venus de la planète entière.
Un sommet à huis clos
«Le Vatican doit en terminer avec ses protocoles secrets qui ont permis de protéger les prédateurs», soutient un ancien prêtre mexicain, Alberto Athié. L’Équatorienne Sarah Oviedo lit, elle, solennellement l’appel lancé par ECA. L’ONG réclame que le Vatican respecte la convention internationale des Droits de l’enfant qu’il a ratifiée dans les années 90. Le comité de L’ONU des droits de l’enfant, un temps présidé par Sarah Oviedo, avait tancé, en 2014, le Vatican, estimant qu’il ne respectait la convention. L’Église catholique avait été sommée de communiquer à l’ONU la liste des prêtres pédo-criminels. «Le Saint-Siège a promis, en 2016, qu’il transmettrait un rapport. Mais cela n’a toujours pas été suivi d’effet», précise, à Libération, Sarah Oviedo.
À Rome, ECA propose aussi la mise en place d’une commission tripartite afin de résoudre la crise des abus sexuels dans l’Église. Elle réunirait l’institution catholique, les associations de victimes et des représentants de la société civile. Les «survivants» redoutent que l’Église ait toujours la tentation de régler les cas d’abus sexuels, en les cachant ou les minimisant. Tirée de leur expérience, les associations estiment avoir une expertise à partager.
Pendant leur sommet à huis clos au Vatican qui s’achève dimanche, les 200 évêques et cardinaux ont écouté, chaque jour, des témoignages de victimes ; ce qui, d’après ce qui a été officiellement relaté en conférence de presse, les a bouleversés. Quoi qu’il en soit, ils n’ont pas reçu, en tant que telles, les associations.
Des archives détruites
Ce samedi, le cardinal Reinhardt Marx a créé la sensation, en reconnaissant publiquement, au cours du sommet, qu’en Allemagne, des «archives avaient été détruites», concernant des cas d’abus sexuels. «L’Allemagne n’est pas un cas isolé», a-t-il ajouté, un peu plus tard, lors d’une conférence de presse, refusant toutefois de dire si c’était le cas au Vatican.
Le cardinal Marx, proche du pape, s’est prononcé pour une meilleure transparence dans la gestion des affaires de pédophilie. Il souhaite, comme beaucoup de membres de la garde rapprochée de François, une évolution du secret pontifical qui impose le silence dans les procédures internes à l’Église.
C’est l’une des réformes qui devrait être prochainement lancées pour résoudre la crise des abus sexuels. Depuis longtemps, les victimes demandent que leur soient communiquées les informations dont dispose l’Église au sujet des prédateurs.
L’autre piste de travail qui a émergé pendant les travaux au Vatican serait la mise en place d’une structure nationale au sein de l’Église pour gérer les affaires d’abus sexuels. Actuellement, ce sont les diocèses localement qui en ont la charge ce qui crée le risque que les affaires soient étouffées.
«Assez de l’omerta au Vatican»
Guidé par une dizaine de policiers en civil, le cortège de la Marche pour la tolérance zéro a traversé une partie du centre historique de Rome. «Plus d’abus» et «Justice maintenant», clamaient en espagnol et en anglais, les marcheurs.
Très symboliquement, une délégation de victimes de l’institut catholique Provolo de Vérone, une institution pour les mal entendants où plusieurs dizaines d’enfants auraient été abusés des années 50 à 80, fermait la marche. C’est l’un des scandales les plus retentissants de pédophilie en Italie. «Assez de l’omerta au Vatican», «Dehors les prêtres pédophiles de l’institut Provolo», avaient inscrits sur des mitres en carton, les «survivants»
Contrairement à ce que les organisateurs avaient prévu, la Marche pour la tolérance zéro n’a pas pu accéder à la place Saint-Pierre. Pour s’y rendre, les manifestants étaient priés d’abandonner banderoles et pancartes. Activiste suisse et ancienne victime, Jean-Marie Fürbringer s’interroge : «Le Vatican nous considère-t-il comme des touristes ?»

Tag: #Planète

Autres articles publiés par Liberation.fr

Publié vendredi, 24 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Treize villes de Chine, qui comptabilisent au total 40 millions d'habitants, sont actuellement placées en quarantaine après la propagation d’un nouveau coronavirus ayant déjà fait 18 morts. La mesure a eu des précédents dans le monde. Utilisée...

Publié vendredi, 24 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Question posée par Mawena Rainard le 21/01/2020 Bonjour,  Vous faites référence à l’histoire, rapportée ces jours-ci par Boulevard Voltaire, L’Observatoire de la christianophobie ou encore le journal Valeurs Actuelles, d’un jeune...

Publié vendredi, 24 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Tous les jours, retrouvez le Fil vert, le rendez-vous environnement de Libération. Chaque vendredi, une question écologique par le prisme de la recherche. Il existe des projets de recherche plus aventureux que d’autres. L’expédition...

Publié vendredi, 24 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Question posée par xemaps le 21/01/2020 Bonjour, Plusieurs lecteurs nous interrogent sur les gants renforcés que certains agents de police portent lors d’opérations de maintien de l’ordre. Sur les réseaux sociaux, l’utilisation de ces gants...

Publié vendredi, 24 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Deux terrains sont encerclés par des arbres et séparés par un filet d’herbe. Le goudron, ersatz urbain du parquet, est abîmé par le temps, les pas, les rebonds. Le playground de la porte de Charenton (XIIe arrondissement de Paris) jouxtant le...

Publié vendredi, 24 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Quinze bandes de circulation où s’épanouit un flux continu de véhicules. Le circuito interior Melchor Ocampo est un modèle de mobilité automobile en pleine ville : un axe interdit aux piétons, comme il en existe des centaines à Mexico. ...

Publié vendredi, 24 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Question posée le 20/01/2020 Bonjour, Le journaliste béninois Ignace Sossou a été condamné, le 24 décembre, à dix-huit mois de prison. Il est emprisonné depuis sa garde à vue du 20 décembre. Son tort ? Avoir rendu public (par des tweets et...

Publié vendredi, 24 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

L’actu (Photo AFP) Chine. Plus de 30 millions d’habitants du centre de la Chine étaient désormais bloqués vendredi par des mesures anti-épidémie, après la quarantaine imposée pour enrayer l’épidémie du...

Publié vendredi, 24 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Tribune. Dans la région du Sahel, l’objectif de la scolarisation universelle et de la qualité de l’éducation reste un défi majeur. Le Niger, le Burkina, le Mali et le Tchad font partie des pays où les enfants ont moins de...

Publié vendredi, 24 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Cinq recommandations du service Livres et les coups de cœur des libraires sur le site onlalu. Une machine comme moi, de Ian McEwan. Traduit de l’anglais par France Camus-Pichon. Gallimard, 386 pp.,...

Publié vendredi, 24 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Le 31 octobre 2018, après des années de bagarre judiciaire, Asia Bibi, une paysanne chrétienne pakistanaise, était enfin lavée des accusations de blasphème qui lui avaient valu de passer huit ans dans le couloir de la mort. Menacé, son avocat,...

Publié jeudi, 23 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Opéra Garnier, Louvre, Comédie-Française… Le monde des arts et des savoirs se mobilise en masse, secteur par secteur, depuis le 5 décembre. Des actions qui marquent souvent. Ce jeudi matin, des personnels de la Bibliothèque nationale de France...

Publié jeudi, 23 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Dans l’actu Coronavirus. La Chine a confiné jeudi 20 millions d’habitants autour de Wuhan, la métropole d’où est parti un nouveau virus qui a commencé à se répandre dans le monde et mobilise les autorités...

Publié jeudi, 23 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

«L’extrémisme de droite et l’antisémitisme n’ont pas de place dans la société», expliquait jeudi un porte-parole du ministère fédéral de l’Intérieur afin de justifier l’interdiction de la branche allemande du groupuscule...

Publié jeudi, 23 janvier 2020 ‐ Liberation.fr

Dans ce pays-là, le ciel est toujours bleu avec parfois un cirrus qui passe pour faire vrai. La verdure est verte, très verte. Et très présente. Un léger effet de contre-plongée transforme de jeunes arbres en imposants sujets et des plates-bandes...