La France s’apprête à rendre hommage à Jacques Chirac

Publié vendredi, 27 septembre 2019 ‐ Le Figaro

Cérémonie populaire, messe, deuil national, minutes de silence, photos sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris… La France se prépare à rendre un dernier hommage à Jacques Chirac alors que l’ancien président «entre dans l’Histoire», selon les mots d’Emmanuel Macron. Après son allocution solennelle jeudi soir, le chef de l’État a une nouvelle fois salué la mémoire de son lointain prédécesseur vendredi matin en conseil des ministres. Soulignant «l’énergie et l’humanité» de Jacques Chirac, Emmanuel Macron l’a ensuite qualifié de «personnalité politique hors normes». À quelques mètres de là, les Français continuaient à défiler dans la cour de l’Élysée pour déposer un message sur les registres de condoléances mis à leur disposition. Au siège des Républicains, les héritiers de sa famille politique, un «cahier du souvenir» a également été mis à disposition des militants ou des riverains pour recueillir les hommages.
» LIRE AUSSI - Embarquée dans les pas de Jacques Chirac: notre grand reporter raconte
À l’Élysée, les registres devraient rester ouverts jusqu’à dimanche, jour de la cérémonie populaire organisée dans la cour des Invalides à la demande de la famille de l’ancien président. Un hommage lié à «la relation forte que Jacques Chirac entretenait avec les Français. Tous ceux qui l’ont aimé pourront venir» se recueillir auprès de son cercueil, a indiqué à l’AFP son gendre Frédéric Salat-Baroux. Dès l’annonce du décès de Jacques Chirac jeudi, des badauds avaient commencé à se réunir devant son domicile parisien de la rue de Tournon. Certains avaient déposé des fleurs, d’autres de la bière, dont l’ancien président était friand, et d’autres encore des pommes, le symbole de sa campagne victorieuse de 1995. Aux Invalides, la cérémonie d’hommage comportera aussi un aspect privé avec la présence de personnalités conviées par la famille.
«Différents échanges ont lieu entre le cabinet du président de la République et la famille de Jacques Chirac» pour organiser les hommages, a expliqué Sibeth Ndiaye. Des réunions de travail ont notamment été organisées à l’Élysée avec des représentants de la famille de l’ancien président. «C’est comme pour une panthéonisation, explique un proche du chef de l’État. Il faut prendre en compte les desiderata de la famille et ensuite c’est la République qui endosse tout le dispositif. Tout le monde est très vite tombé d’accord». Outre la cérémonie aux Invalides, les proches de l’ancien président ont par exemple demandé qu’un hommage particulier soit rendu à Jacques Chirac tout au long de ce week-end en Corrèze, sa terre d’élection.
Des hommages du monde entier
Durant ces deux jours, une minute de silence sera observée partout en France dans les stades avant tous les matchs de football disputés, professionnels comme amateurs. «Il a été notre président mais il a été surtout le président de tous les sportifs, l’ami de tous les sportifs», a confié Zinedine Zidane à qui Jacques Chirac avait remis la Coupe du monde en 1998 après la victoire des Bleus sur le Brésil. Passé le week-end, Emmanuel Macron a décrété une journée de deuil national lundi, jour des obsèques de Jacques Chirac. Selon l’Élysée, une cérémonie familiale se déroulera à 9 h 30, «dans la plus stricte intimité», en la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides. À l’issue de la cérémonie, les honneurs militaires seront rendus à l’ancien président dans la cour d’honneur des Invalides, en présence d’Emmanuel Macron.
» LIRE AUSSI - Jacques Chirac, le mousquetaire du monde multipolaire
Le cercueil quittera le site «encadré par une grande escorte» pour se rendre à l’église Saint-Sulpice. Les Français sont invités à se rendre sur le trajet du convoi funéraire pour rendre un dernier hommage à l’ancien président. La messe sera célébrée à midi par l’archevêque de Paris, Monseigneur Michel Aupetit, qui prononcera l’homélie. De nombreuses personnalités étrangères ont d’ores et déjà prévu d’assister à la cérémonie comme le président allemand Frank-Walter Steinmeier, celui de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le premier ministre belge Charles Michel. D’autres devraient annoncer leur présence au fil du week-end. Les noms de la chancelière allemande Angela Merkel et du président russe Vladimir Poutine sont évoqués.
Vendredi, les hommages ont continué d’affluer du monde entier. Le président chinois Xi Jinping a salué un «vieil ami de la Chine» ; le premier ministre libanais Saad Hariri a décrété une journée de deuil national en mémoire de l’«ami du Liban» ; Bill et Hillary Clinton, ancien président et ancienne secrétaire d’État des États-Unis, ont salué «un homme d’État audacieux et talentueux» ; le président gabonais Ali Bongo a honoré la mémoire d’un «amoureux sincère de l’Afrique». Dans l’après-midi de lundi, à 15 heures, une minute de silence sera observée dans l’ensemble des administrations publiques mais également dans les écoles. «Les enseignants qui le souhaitent pourront consacrer un cours à l’évocation de la mémoire de l’ancien chef de l’État», propose Matignon.
C’est ensuite que l’ancien président sera inhumé au cimetière du Montparnasse aux côtés de sa fille Laurence, décédée en avril 2016, conformément au souhait de son épouse Bernadette. «L’horaire n’est pas encore calé», a indiqué la famille. Cette partie-là sera strictement privée. Pour prolonger l’hommage au-delà des cérémonies, l’entrée au musée parisien du quai Branly-Jacques Chirac sera gratuite jusqu’au 11 octobre. C’est l’ancien président qui avait été à l’origine de la création de ce musée.
» Découvrez notre hors-série consacré à Jacques Chirac

Tag: #JacquesChirac #EmmanuelMacron #Saint-sulpice #Hommage #Disparition #MortDeJacquesChirac #Politique #Gouvernement #Opposition #Loi #Lois #Député #Députés #Institution #Institutions #Candidat #Candidats #Ump #Ps

Autres articles publiés par Le Figaro

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ Le Figaro

xxxxxx. xxx xxxx xxx. Bonjour et bienvenue à tous sur ce live consacré à l'épidémie de coronavirus Covid-9. Voici les événements les plus importants de la journée :En France, . Le comité scientifique préconise la prolongation du confinement sur ...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ Le Figaro

Alors que le coronavirus met l’économie à l’arrêt, des appels se multiplient pour dispenser les Français de payer leur loyer tant que durera la crise. Pour les associations, la mesure serait d’autant plus naturelle que le président Emmanuel...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Enfin une belle éclaircie à la Bourse de Paris. Le CAC 40 a grimpé de 8,39% mardi, pour finir la séance à 4 242,70 points. L’indice des grandes valeurs françaises abandonne néanmoins toujours plus de 30% depuis ses sommets du mois de février...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Comment avez-vous réagi à l’annonce de ce report des Jeux olympiques de Tokyo ?Teddy Riner : J’avais envie de ne pas y croire (rire). Je m’étais préparé pour cet été mais la priorité, aujourd’hui,...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Les Jeux olympiques de Tokyo, qui devaient se dérouler du 24 juillet au 9 août 2020, ont été officiellement reportés à une date ultérieure, probablement au cours de l’été 2021, en raison de l’épidémie de coronavirus. Mardi, le Comité...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Jean-Julien Ezvan et Martin Couturié Joint par le Figaro quelques minutes après l'annonce du report officiel des Jeux olympiques de Tokyo, Tony Estanguet, le patron du Comité d'organisation de Paris 2024 s'est réjouis de cette décision :...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Pourquoi une décision si rapide ? Jamais quatre semaines ne seront passées si vite. Il y a moins de 48 heures, le Comité international olympique (CIO), par la voix de son président Thomas Bach, avait affirmé se...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Le Japon va payer au prix cher le report des Jeux olympiques en 2021, probablement l'été prochain même si la question n'a, selon le Comité international olympique, pas été abordée avec les dirigeants japonais dans les heures qui ont précédé...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Fifa, football La Fédération internationale de football (Fifa) a «salué» mardi le report des Jeux olympiques de Tokyo initialement prévus en 2020, assurant que la «priorité» devait être la santé des personnes concernées par...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

La conférence téléphonique Thomas Bach, le président du CIO et Shinzo Abe, le premier ministre japonais, a été fructueuse. L’évolution rapide de la situation sanitaire mondiale en lien avec la COVID-19, ses répercussions «sur la vie des...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

La première étape. Décisive. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe s’est, ce mardi, entretenu par téléphone avec Thomas Bach, le président du CIO. La gouverneure de Tokyo Yuriko Koike, le président du comité d'organisation Yoshiro Mori et la...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Le deuxième papa d’Astérix n’est plus. Après l’annonce du décès d’Albert Uderzo, créateur avec René Goscinny du personnage d’Astérix, à l’âge de 92 ans, M6 a décidé de déprogrammer la demi-finale de «Pékin Express: Retour sur...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

xxxxxx. xxx xxxx xxx. Hugo Marchand, danseur étoile de l'Opéra de Paris, a dû se mettre au cours de danse virtuel. Depuis le début du confinement, chaque jour à 11h00, lui et sept de ses collègues sont en visioconférence avec l'ancienne danseuse...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Renaud Lavillenie n’a pas arrêté l’entraînement. Confiné, il saute dans son jardin. Dans La Montagne, il décrivait il y a quelques jours : « Pour les 15 jours qui viennent, l’idée vue avec Philippe (D’Encausse, son entraîneur), ...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

«Plus que probable». Interrogé ce mardi sur France Info quant à la tenue des Jeux olympiques prévus du 24 juillet au 9 août à Tokyo, Tony Estanguet, membre du CIO et président du COJO de Paris 2024 a clairement indiqué que la tendance ne faisait ...