Poésie. Résurrection des grands absents

Publié mercredi, 06 mars 2019 ‐ L'Humanité

On connaissait Patrick Quillier pour ses traductions de Pessoa en Pléiade, pour ses poèmes publiés aux éditions La Différence, Office du murmure en 1996 et Orifices du murmure en 2010, enfin pour ses performances. On a aujourd’hui ces Voix éclatées (de 14 à 18) – prix Kowalski 2019 de la ville de Lyon – publiées courageusement, disons-le, par les éditions Fédérop, un véritable oratorio. Certes, on n’y commente plus les textes sacrés, on n’y chante plus les laudes en hommage au jour, on y entend un thrène, moins gémissements et lamentations que mises en perspective de toutes les voix de ces vies fauchées dans le fracas musical des obus – « musique barbare et ininterrompue » dont parlera Apollinaire – les fumées, les gaz, la boue des tranchées, ces « corps creux et blancs » qui « habitent toute la terre dévastée ». Un monument aux morts éloquent parlant contre les paroles, « morts fraternels tempe contre tempe ».
Tout se passe dans ce livre comme s’il s’agissait de redresser les centaines de milliers de blessés, mutilés… de désensevelir leurs voix, de faire vibrer la pierre des milliers de monuments aux morts qui, dans le moindre de nos villages, rappellent combien les morts pèsent sur les vivants. Patrick Quillier ressuscite, redonne souffle de vie à « ce que fut la souffrance des corps et des âmes, sacrifiés au profit illusoire des nations » selon les mots de Frédéric Jacques Temple, qui signe la 4e de couverture.
Excepté trois personnages inventés par l’auteur, Patrick Quillier a donné la parole aux poilus, aux morts d’Aiglun et Sigale – ces villages de la vallée de l’Estéron, dans les Alpes-Maritimes –, aux écrivains si nombreux tués lors de cette guerre ou marqués à vie par elle. Patrick Quillier a la tête suffisamment épique pour écrire ou réécrire en décasyllabes – souvent cahoteux – des textes écrits initialement en prose, des textes librement traduits, et les ajuster comme des marqueteries juxtaposant des fragments d’essences différentes. « Les Français n’ont pas la tête épique ! » s’exclamait Théophile Gautier. Patrick Quillier, lui, l’a, et, certes, il ne s’agit pas de rivaliser avec les grands textes du passé, mais de rendre justice à tout ce qui fut cassé, ici et là, dans cette Europe du début du XXe siècle, et tourner « en un seul grand mouvement vers la lumière », comme le voulait Victor Hugo, tous ces malheurs, cette invisibilité dont Apollinaire dénonçait l’art en 1915. La force éthique et politique de ce travail, de cette mise en chantier, vise à transformer la mort en force de vie. Pari réussi !

Tag: #Actu #CultureEtSavoirs

Autres articles publiés par L'Humanité

Publié lundi, 09 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Le juge a suivi à la lettre les réquisitions du parquet… au moins pour le cas Mélenchon. Accusé d’« actes d’intimidation, rébellion et provocation » lors d’une perquisition du siège de la FI en 2018, le fondateur de la France...

Publié lundi, 09 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Ariane Ascaride Actrice « Soutien total » J’apporte mon soutien total et solidaire au mouvement social pour les retraites engagé le jeudi 5 décembre 2019. Pierre Audin Professeur ...

Publié lundi, 09 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Petit à petit, la clarté se fait sur les arguments changeants mais toujours machiavéliques du gouvernement qui continue de seriner que la retraite par points serait le système le plus équitable qui soit, dès lors que chaque euro cotisé donnerait...

Publié lundi, 09 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Signe des temps, on monte moins les classiques qu’il y a vingt ans, même à la Comédie-Française. Un monde de plus en plus heurté, où se posent tant de graves questions lancinantes, requiert d’emblée l’attention d’un théâtre avant tout...

Publié lundi, 09 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Ariane Ascaride Actrice « Soutien total » J’apporte mon soutien total et solidaire au mouvement social pour les retraites engagé le jeudi 5 décembre 2019. Pierre Audin Professeur ...

Publié lundi, 09 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Les femmes ayant à subir une interruption volontaire de grossesse (IVG) et les gynécologues pratiquant l’intervention risqueront-ils bientôt la peine de mort ? C’est ce que préconise un projet de loi déposé dans l’Ohio, aux États-Unis....

Publié lundi, 09 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Ariane Ascaride Actrice « Soutien total » J’apporte mon soutien total et solidaire au mouvement social pour les retraites engagé le jeudi 5 décembre 2019. Pierre Audin Professeur ...

Publié lundi, 09 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Ariane Ascaride Actrice « Soutien total » J’apporte mon soutien total et solidaire au mouvement social pour les retraites engagé le jeudi 5 décembre 2019. Pierre Audin Professeur ...

Publié dimanche, 08 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Simple accident de parcours ou véritable coup d’arrêt ? Après l’élimination des handballeuses françaises dès le premier tour du Mondial au Japon, la question demeure. Battues vendredi à Kumamoto par le Danemark (20-18) pour leur dernier match ...

Publié dimanche, 08 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Ariane Ascaride Actrice « Soutien total » J’apporte mon soutien total et solidaire au mouvement social pour les retraites engagé le jeudi 5 décembre 2019. Pierre Audin Professeur ...

Publié dimanche, 08 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Le Parisien n’est pas un quotidien d’opinion. Ainsi, son édition de dimanche proposait à ses lecteurs, à propos des retraites et du mouvement social en cours, un article sur le « baptême du feu » du nouveau patron de la SNCF, Jean-Pierre...

Publié dimanche, 08 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Ariane Ascaride Actrice « Soutien total » J’apporte mon soutien total et solidaire au mouvement social pour les retraites engagé le jeudi 5 décembre 2019. Pierre Audin Professeur de mathématique, fils...

Publié dimanche, 08 décembre 2019 ‐ L'Humanité

« Face à la mobilisation massive, le gouvernement bouge et négocie. L’inverse d’un Alain Juppé en 1995 jouant sur l’usure », s’enthousiasme Cécile Cornudet dans les Échos de vendredi, au lendemain du premier jour de grève. Curieux…...

Publié dimanche, 08 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Tandis que le chef de l’État peine à convaincre ses ­ministres de s’engager dans les municipales, un trop-plein se fait jour avec la perspective de deux ­ministres candidats au même endroit, mais sur des listes… différentes. C’est ce qui se ...

Publié dimanche, 08 décembre 2019 ‐ L'Humanité

Ils avaient parié sur la mort des syndicats, ils ont eu les gilets jaunes. Un an plus tard, alors qu’ils ont échoué à écraser la France des ronds-points, les gens du « nouveau monde » aux commandes font désormais face à la résurgence...