Tuchel après PSG-Bordeaux : «Un match un peu bizarre»

Publié lundi, 24 février 2020 ‐ Le Figaro

Au Parc des Princes
Le rouge de Neymar : «Si on veut parler de cette action, on doit parler de toute l'action. Il est en un contre un et que fait son adversaire ? Je n'ai jamais vu cela... Il fait faute sur 5, 10 mètres. Le quatrième arbitre est sur le terrain après la faute. Et il n'y a même pas un carton jaune, rien ! Et le match continue avec le quatrième arbitre sur le terrain... Je n'ai jamais vu cela. Et le deuxième carton jaune, OK, il en avait déjà un... Ce n'est pas nécessaire de faire (ce qu'il a fait), mais il est aussi humain, énervé après cette situation. Il fait cette deuxième faute, c'est un deuxième jaune, OK. Mais le gars qui fait la faute (sur lui) avant (Youssouf Sabaly, ndlr), n'a pas de jaune. Avec l'arbitre, la situation est vraiment un peu bizarre, non ?»
» LIRE AUSSI – Le plein d'émotion pour Cavani, le verre à moitié vide pour le PSG
» LIRE AUSSI – Cavani : «Je suis heureux et fier de continuer mon aventure à Paris»
Thiago Silva et Keylor Navas : «Keylor était sur le banc. C'était possible qu'il joue. Mais il a senti une petite fatigue musculaire. Sergio (Rico) lui a donné le match de coupe à Dijon pour qu'il reste dans le rythme. C'était donc clair que Keylor donnerait ce match à Sergio en retour. Mais il n'y a pas de blessure grave, pas de blessure du tout. Pour Thiago, il est sorti avec une blessure musculaire. Pas trop grave, mais assez pour sortir... Je suis un peu inquiet mais on doit attendre, un, deux ou trois jours pour être plus précis.»
Les faiblesses défensives du PSG : «Les deux matches, à Amiens et contre Bordeaux, sont un peu bizarres. On a encaissé sept buts entre les deux (4 à Amiens, 3 face à Bordeaux, ndlr). Ce n'est pas normal. A Amiens, on a joué un match amical en première période, et un match sérieux après le repos. Aujourd'hui (dimanche), c'était différent. C'était un peu bizarre. On a encaissé trois buts. Les deux premiers, il n'y a même pas d'occasion. Le premier sur corner, il manquait Thiago (blessé mais pas encore remplacé, ndlr). Et le deuxième, Sergio est malchanceux... En même temps, on doit admettre qu'on a eu beaucoup de difficulté pour défendre sur les coups de pied arrêtés, les corners. Ils sont très forts dans ce domaine. On en a parlé (avant le match). Mais on n'a pas trouvé la mentalité, la qualité pour défendre en étant plus costaud sur ces situations. Pour cela, c'était toujours un match serré, compliqué. Dans ce contexte, après une défaite dans un match important en Ligue des champions, c'est toujours compliqué. La meilleure chose, c'est qu'on a gagné. Ça donne une bonne base pour s'améliorer, analyser et utiliser cette semaine à l'entraînement.»
Le 4-4-2 et l'équilibre collectif : «C'est toujours la même chose : si on joue comme lors de la première période à Amiens, on ne peut pas penser que c'est possible de jouer en 4-4-2. Mais ce n'est pas une question de structure. On est capable de finir sans but encaissé en 4-4-2, de s'adapter pour y arriver. On a perdu un peu cette capacité en deuxième période contre Lyon parce qu'on menait 3-0 en première mi-temps, et d'un coup, ils sont revenus à 3-2, parce qu'on n'a pas défendu avec la même attention, le même "spirit". Après cela, c'est difficile de retrouver la chance, le "spirit", le "momentum" pour faire quelques matches sans but encaissé. Mais c'est clair : on doit améliorer notre manière de défendre, nos duels défensifs, nos efforts, la distance entre nos joueurs pour jouer en bloc... Ce sont des choses qu'on doit améliorer.» 
» LIRE AUSSI – Le PSG relève la tête contre Bordeaux, Neymar voit rouge
» LIRE AUSSI – Tops/Flops : Marquinhos en bon capitaine, Paris encore la tête à l’envers
Le caractère de Cavani et l'état d'esprit d'Icardi : «C'est comme ça, les deux combattent pour une place. C'était le moment pour Edi parce que j'ai pu sentir depuis plusieurs jours à l'entraînement qu'il est très proche de marquer encore, qu'il est là. Et sur le terrain, il a marqué un but important contre Lyon. J'avais aussi l'impression qu'après cette défaite (à Dortmund), sa personnalité, son énergie et l'effort qu'il donne pouvaient être d'une grande aide pour nous dans ce match. Ça a été le cas et je suis très heureux qu'il ait marqué, fait une passe décisive. C'est super parce que c'est un grand joueur pour Paris, un gars qui a mérité ce 200e but. C'est une performance incroyable. Il a mérité que tout le monde profite de ce moment avec lui. Il a mérité qu'on gagne ce match avec ce 200e but. C'est super. Je suis très heureux pour lui.»
Amiens, Dortmund et Bordeaux : «Les huit jours les plus fous de ma carrière ? (sourire) Non, je ne pense pas. Le 4-4, on a déjà vu des matches où une équipe est menée 3-0 avant de l'emporter. Ça peut arriver juste avant un match de Ligue des champions, dans un match à Amiens, avec beaucoup de changements. Je n'attendais pas trop de l'équipe. Tout le monde a pensé un peu trop à Dortmund. Ça peut arriver. C'était un peu dommage qu'on n'ait pas gagné ce match. On a encaissé un but à la dernière minute. Le match à Dortmund, ce n'était pas fou. C'était un match avec un résultat pas suffisant pour nous. On est déçu de nous, c'est clair. Maintenant, pour réagir, le plus important était de recommencer à gagner. Ce n'est pas si fou ce match (contre Bordeaux), c'est un peu bizarre... On a encaissé beaucoup de buts sans de vraies occasions. Et pour cela, j'ai plus l'impression qu'on doit mériter à nouveau des matches sans but encaissé. Le mieux, c'est de recommencer contre Dijon (samedi prochain). Mais ce n'étaient pas huit jours normaux (sourire).»
Propos recueillis en conférence de presse.

Tag: #Actualités

Autres articles publiés par Le Figaro

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ Le Figaro

xxxxxx. xxx xxxx xxx. Bonjour et bienvenue à tous sur ce live consacré à l'épidémie de coronavirus Covid-9. Voici les événements les plus importants de la journée :En France, . Le comité scientifique préconise la prolongation du confinement sur ...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ Le Figaro

Alors que le coronavirus met l’économie à l’arrêt, des appels se multiplient pour dispenser les Français de payer leur loyer tant que durera la crise. Pour les associations, la mesure serait d’autant plus naturelle que le président Emmanuel...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Enfin une belle éclaircie à la Bourse de Paris. Le CAC 40 a grimpé de 8,39% mardi, pour finir la séance à 4 242,70 points. L’indice des grandes valeurs françaises abandonne néanmoins toujours plus de 30% depuis ses sommets du mois de février...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Comment avez-vous réagi à l’annonce de ce report des Jeux olympiques de Tokyo ?Teddy Riner : J’avais envie de ne pas y croire (rire). Je m’étais préparé pour cet été mais la priorité, aujourd’hui,...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Les Jeux olympiques de Tokyo, qui devaient se dérouler du 24 juillet au 9 août 2020, ont été officiellement reportés à une date ultérieure, probablement au cours de l’été 2021, en raison de l’épidémie de coronavirus. Mardi, le Comité...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Jean-Julien Ezvan et Martin Couturié Joint par le Figaro quelques minutes après l'annonce du report officiel des Jeux olympiques de Tokyo, Tony Estanguet, le patron du Comité d'organisation de Paris 2024 s'est réjouis de cette décision :...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Pourquoi une décision si rapide ? Jamais quatre semaines ne seront passées si vite. Il y a moins de 48 heures, le Comité international olympique (CIO), par la voix de son président Thomas Bach, avait affirmé se...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Le Japon va payer au prix cher le report des Jeux olympiques en 2021, probablement l'été prochain même si la question n'a, selon le Comité international olympique, pas été abordée avec les dirigeants japonais dans les heures qui ont précédé...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Fifa, football La Fédération internationale de football (Fifa) a «salué» mardi le report des Jeux olympiques de Tokyo initialement prévus en 2020, assurant que la «priorité» devait être la santé des personnes concernées par...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

La conférence téléphonique Thomas Bach, le président du CIO et Shinzo Abe, le premier ministre japonais, a été fructueuse. L’évolution rapide de la situation sanitaire mondiale en lien avec la COVID-19, ses répercussions «sur la vie des...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

La première étape. Décisive. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe s’est, ce mardi, entretenu par téléphone avec Thomas Bach, le président du CIO. La gouverneure de Tokyo Yuriko Koike, le président du comité d'organisation Yoshiro Mori et la...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Le deuxième papa d’Astérix n’est plus. Après l’annonce du décès d’Albert Uderzo, créateur avec René Goscinny du personnage d’Astérix, à l’âge de 92 ans, M6 a décidé de déprogrammer la demi-finale de «Pékin Express: Retour sur...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

xxxxxx. xxx xxxx xxx. Hugo Marchand, danseur étoile de l'Opéra de Paris, a dû se mettre au cours de danse virtuel. Depuis le début du confinement, chaque jour à 11h00, lui et sept de ses collègues sont en visioconférence avec l'ancienne danseuse...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

Renaud Lavillenie n’a pas arrêté l’entraînement. Confiné, il saute dans son jardin. Dans La Montagne, il décrivait il y a quelques jours : « Pour les 15 jours qui viennent, l’idée vue avec Philippe (D’Encausse, son entraîneur), ...

Publié mardi, 24 mars 2020 ‐ Le Figaro

«Plus que probable». Interrogé ce mardi sur France Info quant à la tenue des Jeux olympiques prévus du 24 juillet au 9 août à Tokyo, Tony Estanguet, membre du CIO et président du COJO de Paris 2024 a clairement indiqué que la tendance ne faisait ...