La France s’apprête à rendre hommage à Jacques Chirac

Publié vendredi, 27 septembre 2019 ‐ Le Figaro

Cérémonie populaire, messe, deuil national, minutes de silence, photos sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris… La France se prépare à rendre un dernier hommage à Jacques Chirac alors que l’ancien président «entre dans l’Histoire», selon les mots d’Emmanuel Macron. Après son allocution solennelle jeudi soir, le chef de l’État a une nouvelle fois salué la mémoire de son lointain prédécesseur vendredi matin en conseil des ministres. Soulignant «l’énergie et l’humanité» de Jacques Chirac, Emmanuel Macron l’a ensuite qualifié de «personnalité politique hors normes». À quelques mètres de là, les Français continuaient à défiler dans la cour de l’Élysée pour déposer un message sur les registres de condoléances mis à leur disposition. Au siège des Républicains, les héritiers de sa famille politique, un «cahier du souvenir» a également été mis à disposition des militants ou des riverains pour recueillir les hommages.
» LIRE AUSSI - Embarquée dans les pas de Jacques Chirac: notre grand reporter raconte
À l’Élysée, les registres devraient rester ouverts jusqu’à dimanche, jour de la cérémonie populaire organisée dans la cour des Invalides à la demande de la famille de l’ancien président. Un hommage lié à «la relation forte que Jacques Chirac entretenait avec les Français. Tous ceux qui l’ont aimé pourront venir» se recueillir auprès de son cercueil, a indiqué à l’AFP son gendre Frédéric Salat-Baroux. Dès l’annonce du décès de Jacques Chirac jeudi, des badauds avaient commencé à se réunir devant son domicile parisien de la rue de Tournon. Certains avaient déposé des fleurs, d’autres de la bière, dont l’ancien président était friand, et d’autres encore des pommes, le symbole de sa campagne victorieuse de 1995. Aux Invalides, la cérémonie d’hommage comportera aussi un aspect privé avec la présence de personnalités conviées par la famille.
«Différents échanges ont lieu entre le cabinet du président de la République et la famille de Jacques Chirac» pour organiser les hommages, a expliqué Sibeth Ndiaye. Des réunions de travail ont notamment été organisées à l’Élysée avec des représentants de la famille de l’ancien président. «C’est comme pour une panthéonisation, explique un proche du chef de l’État. Il faut prendre en compte les desiderata de la famille et ensuite c’est la République qui endosse tout le dispositif. Tout le monde est très vite tombé d’accord». Outre la cérémonie aux Invalides, les proches de l’ancien président ont par exemple demandé qu’un hommage particulier soit rendu à Jacques Chirac tout au long de ce week-end en Corrèze, sa terre d’élection.
Des hommages du monde entier
Durant ces deux jours, une minute de silence sera observée partout en France dans les stades avant tous les matchs de football disputés, professionnels comme amateurs. «Il a été notre président mais il a été surtout le président de tous les sportifs, l’ami de tous les sportifs», a confié Zinedine Zidane à qui Jacques Chirac avait remis la Coupe du monde en 1998 après la victoire des Bleus sur le Brésil. Passé le week-end, Emmanuel Macron a décrété une journée de deuil national lundi, jour des obsèques de Jacques Chirac. Selon l’Élysée, une cérémonie familiale se déroulera à 9 h 30, «dans la plus stricte intimité», en la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides. À l’issue de la cérémonie, les honneurs militaires seront rendus à l’ancien président dans la cour d’honneur des Invalides, en présence d’Emmanuel Macron.
» LIRE AUSSI - Jacques Chirac, le mousquetaire du monde multipolaire
Le cercueil quittera le site «encadré par une grande escorte» pour se rendre à l’église Saint-Sulpice. Les Français sont invités à se rendre sur le trajet du convoi funéraire pour rendre un dernier hommage à l’ancien président. La messe sera célébrée à midi par l’archevêque de Paris, Monseigneur Michel Aupetit, qui prononcera l’homélie. De nombreuses personnalités étrangères ont d’ores et déjà prévu d’assister à la cérémonie comme le président allemand Frank-Walter Steinmeier, celui de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le premier ministre belge Charles Michel. D’autres devraient annoncer leur présence au fil du week-end. Les noms de la chancelière allemande Angela Merkel et du président russe Vladimir Poutine sont évoqués.
Vendredi, les hommages ont continué d’affluer du monde entier. Le président chinois Xi Jinping a salué un «vieil ami de la Chine» ; le premier ministre libanais Saad Hariri a décrété une journée de deuil national en mémoire de l’«ami du Liban» ; Bill et Hillary Clinton, ancien président et ancienne secrétaire d’État des États-Unis, ont salué «un homme d’État audacieux et talentueux» ; le président gabonais Ali Bongo a honoré la mémoire d’un «amoureux sincère de l’Afrique». Dans l’après-midi de lundi, à 15 heures, une minute de silence sera observée dans l’ensemble des administrations publiques mais également dans les écoles. «Les enseignants qui le souhaitent pourront consacrer un cours à l’évocation de la mémoire de l’ancien chef de l’État», propose Matignon.
C’est ensuite que l’ancien président sera inhumé au cimetière du Montparnasse aux côtés de sa fille Laurence, décédée en avril 2016, conformément au souhait de son épouse Bernadette. «L’horaire n’est pas encore calé», a indiqué la famille. Cette partie-là sera strictement privée. Pour prolonger l’hommage au-delà des cérémonies, l’entrée au musée parisien du quai Branly-Jacques Chirac sera gratuite jusqu’au 11 octobre. C’est l’ancien président qui avait été à l’origine de la création de ce musée.
» Découvrez notre hors-série consacré à Jacques Chirac

Tag: #JacquesChirac #EmmanuelMacron #Saint-sulpice #Hommage #Disparition #MortDeJacquesChirac #Politique #Gouvernement #Opposition #Loi #Lois #Député #Députés #Institution #Institutions #Candidat #Candidats #Ump #Ps

Autres articles publiés par Le Figaro

Publié mercredi, 26 février 2020 ‐ Le Figaro

xxxxxx. xxx xxxx xxx. Sur les quatorze cas avérés en France d'infection au nouveau coronavirus, un octogénaire chinois est mort à Paris, 11 autres patients sont guéris et deux nouveaux cas ont été déclarés mardi. Il s'agit d'une jeune...

Publié mardi, 25 février 2020 ‐ Le Figaro

xxxxxx. xxx xxxx xxx. Premier bilan, en : comme depuis une semaine, l'heure est plutôt à l'amélioration selon les chiffres officiels publiés par Pékin. Le nombre de cas diagnostiqués est désormais de 77.658, soit une hausse de 508 nouveaux cas...

Publié mardi, 25 février 2020 ‐ Le Figaro

Réintroduit en juillet dernier par la mairie de Paris, l’encadrement des loyers sera-t-il enterré si Anne Hidalgo n’est pas réélue? Agnès Buzyn, candidate LREM qui a remplacé au pied levé Benjamin Griveaux, n’y est pas complètement...

Publié lundi, 24 février 2020 ‐ Le Figaro

Deux mois après son émergence en Chine, le nouveau coronavirus n’a pas fini de révéler tous ses secrets. De nombreuses questions restent en suspens, notamment concernant son origine et sa capacité à infecter des personnes sans provoquer de...

Publié lundi, 24 février 2020 ‐ Le Figaro

Cette fois, l’épidémie de coronavirus suscite la peur. Ce matin, à Paris, l’indice CAC 40 perd plus de 3,5%, toutes ses composantes étant dans le rouge. S’il ne réduit pas ses pertes ce soir en clôture, il pourrait s’agir de son plus fort...

Publié lundi, 24 février 2020 ‐ Le Figaro

Le Paris SG a décidé d’afficher son soutien à la Chine, qui fait face au coronavirus. Dimanche soir, lors du match face à Bordeaux (4-3) en clôture de la 26e journée de Ligue 1, les joueurs du club de la capitale ont porté un maillot spécial....

Publié lundi, 24 février 2020 ‐ Le Figaro

Alors que le nombre de cas de contamination au nouveau coronavirus dépasse désormais les 130 en Italie, les conséquences se font sentir dans le monde du sport avec notamment le report de quatre matches de Serie A. En fin de matinée, le club du...

Publié lundi, 24 février 2020 ‐ Le Figaro

xxxxxx. xxx xxxx xxx. «», les dernières personnes évacuées de Chine et rapatriées dans le sud de la France quittaient ce dimanche 23 février le centre de formation des pompiers à Aix-en-Provence où elles étaient confinées depuis 14 jours, a...

Publié lundi, 24 février 2020 ‐ Le Figaro

Jeudi dernier, centre d’entraînement de la Juventus Turin. À peine entré dans la salle d’interview, dont la vue sur les Alpes donne un charme appréciable aux lieux, Blaise Matuidi nous vend les bienfaits de la région après en avoir terminé...

Publié lundi, 24 février 2020 ‐ Le Figaro

Au Parc des Princes Le rouge de Neymar : «Si on veut parler de cette action, on doit parler de toute l'action. Il est en un contre un et que fait son adversaire ? Je n'ai jamais vu cela... Il fait faute sur 5, 10 mètres. Le...

Publié lundi, 24 février 2020 ‐ Le Figaro

Au Parc des Princes Et de 200 pour Edinson Cavani. 200 buts en Rouge et Bleu pour lui. Un moment fort, une émotion simple pour le Matador et son public, au cœur d'une soirée qui soulève pourtant plus de questions qu'elle n'aura apporté de...

Publié dimanche, 23 février 2020 ‐ Le Figaro

Tops Marquinhos, capitaine courageIl est sans doute l’un des rares Parisiens à avoir réalisé une performance constante durant toute la partie. Capitaine au pied levé après la...

Publié dimanche, 23 février 2020 ‐ Le Figaro

Par notre envoyé spécial à Cardiff Quel sentiment vous anime après cette victoire à Cardiff attendue depuis dix ans ? Romain Ntamack : C’est incroyable, fabuleux. Je n’ai pas d’autres mots. Pour...

Publié samedi, 22 février 2020 ‐ Le Figaro

Envoyé spécial à Cardiff  Coups de cœur Les Toulousains portent le XV de France La réussite du XV de France lors de ce Tournoi doit beaucoup à ses Toulousains. Trois champions de France en...

Publié samedi, 22 février 2020 ‐ Le Figaro

Avec David Reyrat à Cardiff Baille (6,5) : Le pilier gauche du Stade Toulousain s’est démené dans les tâches obscures. Grosse présence défensive (11 plaquages en première mi-temps). Une fougue parfois mal canalisée : ...