La chronique philo de Cynthia Fleury. La déprise

Publié vendredi, 21 février 2020 ‐ L'Humanité

Il est rare qu’un livre fasse vaciller un homme, et encore plus une société. Certes, #MeToo a eu lieu et a produit les premières grandes déflagrations. Néanmoins, il faut rendre durable le changement. Le Consentement, de Vanessa Springora (Grasset, 2020), raconte comment une adolescente de 13 ans va faire l’objet d’une double prédation, littéraire et physique : un écrivain, la cinquantaine passée, qui revendique son seul « amour » des préadolescents et adolescents, précisément parce qu’ils sont malléables à son désir, précisément parce qu’ils sont « aimants », sans contradiction aucune, précisément parce que leur consentement n’est pas éclairé, et qu’ils disent oui à la figure protectrice, à celle qui s’intéresse, un écrivain donc, intensément manipulateur, ment délibérément à cette toute jeune fille pour la posséder sexuellement. Il lui déclare sa flamme, l’unique, alors même que celle-ci se démultiplie plusieurs fois par jour, avec d’autres tout aussi victimes et vulnérables, devenus eux aussi chairs à livres. C’est moins un livre sur l’emprise que sur la manipulation et la violence du mensonge et de la trahison, exercées par cet homme qui se ment à lui-même, mais surtout à ceux dont il veut obtenir les faveurs. C’est un livre montrant comment certains pédocriminels opèrent, en toute « douceur », en s’achetant une conscience – la déclaration d’amour – et du style – par la description par le menu, sordide, à l’intérieur de carnets. Autour, c’est l’illusion d’optique : tout le monde voit sans voir, sans comprendre, croit voir, croit comprendre, puis oublie car l’aveuglement est ici indissociable de la valence sexuelle qui construit les sociétés : rappelons que les préadolescentes filles ont longtemps été mariées tôt, et le sont dans trop de pays encore, destinées à la jouissance sexuelle des hommes, leurs « protecteurs »-prédateurs.
C’est le statut minoritaire, combiné de la femme et de l’enfant, qui est ici exposé. C’est un livre puissant, d’abord parce que chaque lecteur et non-lecteur a saisi l’enjeu, la synchronicité a été de son côté, le kairos a eu lieu. Un livre qui fait entendre le point de vue de l’adolescente, l’absolue duperie et instrumentalisation dont elle a été victime, sans jamais ne plus l’être dorénavant. Les blessures de l’enfance ne se sont pas évaporées, mais il existe un tel défi commun, pour nous tous, de résilience, que l’identité victimaire n’a nullement sa place ici. Face à l’écriture surannée du vieil écrivain, se dressant des lauriers, se dresse pour toujours une écriture svelte, celle de la vraie jeunesse à qui l’on a fait mal, et qui, désormais, par son seul talent a la force avec soi, et avec elle tous ceux qui, à l’aube de leur vie amoureuse, ont subi des violences sexuelles. Dernière vilenie, comme un vestige de l’Ancien Monde : l’institut Mémoires de l’édition contemporaine qui garde précieusement les manuscrits de Gabriel Matzneff, et par voie de conséquence les lettres envoyées par ses proies qui décorent ses pages comme pour l’absoudre de son crime. Ces écrits mériteraient un « carnaval de confettis ». Il a eu lieu, pour la postérité, désormais avec ce livre.

Tag: #LaChroniqueDeCynthiaFleury #EnDébat #ChroniqueDeCynthiaFleury

Autres articles publiés par L'Humanité

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Assurance Maladie et Aide médicale Etat : Face au risque de rupture des droits, il faut prendre une mesure généralisée de simplification des démarches Dans un courrier du 19 mars 2020, l’Observatoire du Droit à la Santé des Etrangers (ODSE) et...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Tous le redoutaient, espérant que ça n’arriverait pas. Sauf que la réalité les a cruellement rattrapés. Samedi, un médecin urgentiste retraité de l’Oise, venu prêter main-forte à ses collègues, est décédé du coronavirus. Depuis,...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Tous le redoutaient, espérant que ça n’arriverait pas. Sauf que la réalité les a cruellement rattrapés. Samedi, un médecin urgentiste retraité de l’Oise, venu prêter main-forte à ses collègues, est décédé du coronavirus. Depuis,...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Assurance Maladie et Aide médicale Etat : Face au risque de rupture des droits, il faut prendre une mesure généralisée de simplification des démarches Dans un courrier du 19 mars 2020, l’Observatoire du Droit à la Santé des Etrangers (ODSE) et...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Dans son édition de mars, le mensuel « Réussir, fruits et légumes », rend compte  d’une rencontre qui s’est tenue à Agen entre des producteurs français de fraises et leurs homologues  espagnols et italiens. On y apprend que l’Espagne...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

La crise économique et financière qui se dessine ne sera pas jugulée par une ­ordonnance médicale ou un vaccin. Elle n’est pas la crise du coronavirus, mais celle du système capitaliste mondialisé et financiarisé. L’épidémie est en quelque...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

. Un moratoire des loyers Eddie Jacquemart Président de la Confédération nationale du logement (CNL) Face à la crise sanitaire, le gouvernement doit veiller à n’oublier personne dans les différentes mesures qu’il est amené à...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Depuis lundi soir, l’Espagne, deuxième pays européen le plus touché par le coronavirus à ce stade, renvoie des images macabres. Celles de la morgue aménagée sur une grande piste de patinage dans un centre commercial de la capitale espagnole....

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Après des semaines à gloser publiquement sur « l’immunité collective », tout en justifiant en coulisses sa cynique inaction face au coronavirus par la nécessité de « protéger l’économie », le premier ministre britannique a fini...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Après le conseil scientifique, le comité de chercheurs. Emmanuel Macron devait installer, hier, le Comité analyse recherche et expertise (Care), réunissant douze chercheurs et médecins, pour conseiller le gouvernement sur « la doctrine (relative) ...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Un moratoire des loyers Eddie Jacquemart Président de la Confédération nationale du logement (CNL) Face à la crise sanitaire, le gouvernement doit veiller à n’oublier personne dans les différentes mesures qu’il est amené à prendre. Plus que...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Glané dans le Parisien hier matin : « On ne peut plus avoir comme ça des gens qui sont en dehors de la société, il faudra que l’on s’occupe de cela », a promis Macron, qui s’était déjà engagé le 31 décembre 2017 à « apporter...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Plusieurs visions du monde se sont affrontées, mardi, à l’Assemblée nationale, lors de la séance de questions au gouvernement consacrée à l’épidémie de coronavirus. Les députés d’opposition n’ont eu de cesse d’interroger la...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

On les célèbre désormais sans relâche. Infirmières, médecins, réanimateurs, urgentistes… Sur les coups de 20 heures, la patrie reconnaissante, calfeutrée chez elle, salue depuis sa fenêtre ces héros à la pointe du combat contre le Covid-19. ...

Publié mercredi, 25 mars 2020 ‐ L'Humanité

Tous le redoutaient, espérant que ça n’arriverait pas. Sauf que la réalité les a cruellement rattrapés. Samedi, un médecin urgentiste retraité de l’Oise, venu prêter main-forte à ses collègues, est décédé du coronavirus. Depuis,...